Le monde de Ptalyn - Consulter le sujet - Val'Hyar
Messages sans réponse    Consulter les sujets actifs

   

Un endroit tout au sud où la chaleur est plus exotique qu'insupportable. Les humains y ont la peau plus sombre et les yeux très clairs, allant parfois jusqu'au blanc. Dans ces contrées arides, il n'est pas rares de se perdre dans les déserts, les villes sont somptueuses et on y voit encore des chamans et plusieurs tribus nomades.
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 37
Inscription : 21 Octobre 2014, 14:48
Localisation : La ville érudite
Argent: 250.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par La Bouquineuse » 25 Mai 2015, 15:38

[Hrp/ a enfin posté un truc \o/ et pour vous récompensez, un coup vache de derrière les fagots. De rien, ça me fait plaisir. /hrp]

Afolia, post 26

La jeune eiler réfléchit tandis que Lek juge les dégâts du livre. Les mots « Demey » et « prince » dévoile une révélation assez inattendu. On ne croise pas un héritier royal et encore moins un suzerain tous les jours.
« Ptyr, le prince Ptyr de Demey ?... Vous a loué ce livre pour une méprise ?, tente-elle de rattraper. Je devrais chercher à me faire tuer moi aussi, ajoute-elle avec un sourire.

- Alors, comment avez-vous trouvé Souar ? Sacré bonhomme hein...
- C'est un peu grisant de rencontrer des gens un peu comme moi. Je dois retourner chez moi, quel est le meilleur moyen d'aller à Val'Hyar ? C'est pour y retourner, je doute que la déesse me laisse emprunter le transport magique une troisième fois.
Et vous, vous venez d'où ?
 » lance-t-elle en sautant du Kefn à l'Ekmen.
Elle ne sait pas à vrai dire si elle y aura le droit une seconde fois pour le retour à Orback là où sa famille et le sinistre Valeureux sont. Elle n'a même pas donner la marque à son père.

« Ah un conseil... »
Même s'ils sont à priori seuls, elle s'approche et lui chuchote à l'oreille un quelque chose qu'elle juge embarrassant :
« Prenez soin de vos ailes ou vous attraperez vraiment des maladies. Ça serait gênant en voyage d'importance. »
« L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » de Victor Hugo

Avatar fait à partir d'une plus belle illustration (auteur : Sedeptra) ; Ma couleur est #408000

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par Eloa » 06 Juin 2015, 10:25

Afolia

L'eiler hoche la tête et regarde ses ailes avec ce qui être du dégoût. Il murmure sans trop faire attention à ce qu'il se passe.

Parfois j'aimerais être humain et ne pas avoir ce genre de problème...

Il soupire et se met à farfouiller dans un tiroir d'où il sort quelques rouleaux, deux encriers de couleur différentes, des plumes d'oie et des plumes de métal, divers papier griffonnés, des vierges, des pierres en tout genre, des pinceaux, de la couleur, des fioles de poudre colorée.

Il grommelle puisqu'il ne semble pas trouver ce qu'il chercher et continue avec un deuxième tiroir où il ne trouve rien de plus intéressant que d'autres pierres et d'autres fiole de poudre. Il passe à une planche d'étagère, retirant les livres un par un dont certains porte son nom ou celui de Souar.

Il finit par trouver enfin ce qu'il cherchait, un petit médaillon qu'il brandit fièrement.

Le voilà ! Si vous montrer ça à l'entrée de la ville, il sauront que vont intentions sont louables. C'est un pendentif d'apprentit qui porte ma marque, ils sauront que je vous connais. Ce pendentif vous permettra aussi d'utiliser nos transports sans devoir payer une fortune. Vous arriverez beaucoup plus vite en train et si vous m'envoyer un oiseau, je viendrais vous chercher à la gare pour vous montrer les coins essentiels de la ville.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 37
Inscription : 21 Octobre 2014, 14:48
Localisation : La ville érudite
Argent: 250.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par La Bouquineuse » 13 Juin 2015, 21:55

[Hrp/Part of your world ~♫/hrp]

Afolia, post 27

Une stupeur muette frappe Afolia en entendant Lek révéler le fond de son cœur. Elle veut le détromper le plus vite possible. L'eiler se met à fouiller ses affaires pendant un moment, occupé à cette seule tâche. Son manque d'entretien ne concerne pas seulement ses ailes mais aussi l'intérieur de son bureau. Au moins, en tant que nomade, Afolia n'a jamais connu ce genre de problème. Les siens relevaient plutôt de choisir l'endroit le plus sûr pour entreposer ses trouvailles littéraires.
Lek, fier de lui, extirpa une médaille du fatras. Elle prend donc l'objet.
« Merci, ça facilitera bien des choses. »
Elle réfléchit en silence.
« Apprenti, ce n'est pas la même chose qu'étudiant ? »
Afolia est à deux doigts de le prendre mal. Par principe, ça a toujours été elle la plus grande, la plus intelligente de sa fratrie. Mais elle se contient et range le médaillon dans son sac. D'autres interrogations lui viennent en tête.
« Qu'est-ce qu'un train ?... Et une gare ? »
Elle n'en avait jamais entendu parler, pourtant elle se renseignait sur les nouveautés du monde. Par exemple, la poudre, invention bien établie et orbackienne, ne la surprenait pas. En revanche, elle ignorait ce qui relevait du transport à vapeur.

[Hrp/dur à écrire ce post, j'ai plein d'idée qui partent dans tous les sens, je vais y aller étape par étape/hrp]
« L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » de Victor Hugo

Avatar fait à partir d'une plus belle illustration (auteur : Sedeptra) ; Ma couleur est #408000

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par Eloa » 30 Juin 2015, 21:32

Afolia

L'Eiler claque du bec et plisse les yeux, tentant de sourire à sa manière.

C'est une de nos subtilités à Val'Hyar, vous êtes d'abord apprenti lorsque vous ne savez "rien". Enfin du moins, rien de ce que vous choisissez d'étudier.

Après un an d'apprentissage avec un élève, comme moi, vous êtes capable de devenir élève vous-même, d'apprendre par vous-même et vous obtenez un "droit d'expérimentation". Avant cela, toutes vos expériences sont conduites par l'élève ou l'érudit de votre habitation, ce qui veut dire que les gens peu scrupuleux peuvent mettre leur noms sur vos découvertes.

Ensuite, après 8 ou 9 ans d'études, vous devenez un érudit si vous le désirez. Ici, l'érudit est Souar, il m'a prit à ses côtés il y a environs 10 ans, mais j'aime vivre ici, aussi j'ai formé plusieurs apprentis qu'il a ensuite proposé à d'autres laboratoires. C'est comme ça que nous gagnons notre vie la plupart du temps. Les bons étudiants sont repérés par les érudits et les maîtres qui décident de les prendre à leur tour et nous paie pour l'enseignement que nous avons transmis.

Cela permet aux apprentis et étudiants plus pauvres de ne pas payer de frais scolaire alors que les érudits et les maîtres qui sont plus riches, peuvent se le permettre. À la fin de leur formation, la plupart d'entre eux travailleront pour la science et pourrons vendre leurs inventions et leurs documents. Certains se mettent au service d'un royaume pour développer l'armement, l'agriculture, les transports... C'est assez varié.


Il semble repenser à tous ces souvenirs avec douceur et chaleur. Comme si sa vie ne valait la peine d'être vécue que pour ces moments de formation et de partage scientifique avec l'érudit chez qui il habitait.

Pour ce qui est du train, c'est une machine à moteur qui s'alimente par du charbon. La chaleur est convertie en énergie motrice, ce qui permet aux carrioles couvertes qui y sont rattachées d'avancer. C'est une invention sur laquelle Souar et moi avons travailler pendant longtemps. Le début secoue encore un peu quand on est pas habitué, mais c'est environ cent fois plus rapide que de venir à cheval, à Kefn ou en volant. Certains sont malades lors du premier voyage aussi, mais je n'ai jamais vu d'Eiler souffrir de ce mal, nous sommes habitués à ce que cela secoue un peu je suppose.

Il se lève et t'entraîne vers la pièce principale, puis vers un petit escalier. Il ouvre la porte d'une chambre propre, aérée où se trouve un lit, une commande et un baquet pour verser de l'eau.

Cette chambre est la vôtre. Les chambres d'hôte de la ville sont soit infestés de rat, soit hors de prix. Je pense que le moins cher doit être à 400 pièces la nuit. Sans petit déjeuner bien sûr.

Il attend un instant, se demandant si tu restes ou pas et finit par te dire qu'il va redescendre prévenir Souar que tu es une apprentie, mais qu'il est possible que tu ne travailles pas forcément avec eux. Il te regarde une dernière fois et disparaît dans l'escalier pour retourner dans le bureau de son étrange ami.


[Hrp]Fais-donc, fais-donc, si tu te poses des questions c'est que je fais bien mon job ahah [/Hrp]
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 37
Inscription : 21 Octobre 2014, 14:48
Localisation : La ville érudite
Argent: 250.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par La Bouquineuse » 28 Juillet 2015, 21:39

[Hrp/ je ne suis pas morte, j'ai juste eu beaucoup de mal à me remettre dans le bain. Désolée./hrp]

Afolia, post 28

Le discours de Lek sur les statuts et les formations ne plaisent pas à la jeune eiler. C'est une autre culture, constate-t-elle intérieurement. Le train est une tout autre affaire, elle aimerait en voir un vrai en mouvement.
Puis son hôte lui montre la chambre d'ami, reste planté comme une grue devant elle avant de lui expliquer qu'il a déjà décidé de l'héberger sans qu'elle n'ait rien exprimé à ce sujet, Afolia est consternée. Elle met un brin de temps à digérer l'incongruité de la situation. Finalement, elle rattrape Lek avant qu'il ne descende tout à fait les escaliers.

« Une petite minute, je n'ai jamais dit que je restais ici. Je pars à Orback, mon clan va se demander où je suis. Et j'ai un conseil qui m'attend. C'est généreux pour la chambre et tout mais je dois partir. J'étais seulement passée pour donner le livre à cause de cette fichue déesse des sens. »

Et vous pouvez reprendre votre amulette... Mais les mots ne sortent pas, il faut déjà voir si le gars a parfaitement saisi le début, des fois qu'il aurait de graves problèmes de compréhension. Elle fixe Lek dans les yeux, essayant de bien lui faire comprendre qu'elle est sérieuse et que ce qu'elle dit doit se réaliser et puis c'est tout. Si l'on pouvait le communiquer aussi à la déesse, ce serait pas plus mal.

Mais un gros doute enserre le cœur d'Afolia, comment celle-ci va-t-elle retourner à Orbakc, à des lieux d'ici ? C'est vraiment un sale tour que lui a joué la déesse. Appréhender le voyage avec juste ce qu'elle a sur le dos semble suicidaire et honnêtement dénué de tout confort.

« Bon, par contre je ne suis pas pressée alors ils vont bien m'attendre. Mais oubliez cette histoire d'apprentissage si je ne travaille pas avec vous et qu'il faut ça pour être apprenti. Si ça se contredit alors j'aime pas. Question de principe. On va y réfléchir, d'accord ? Voir si je suis apprentie ou non, ces choses-là. »

Effectuer un virage à 180° en moins d'une demi-minute n'est jamais aisé ou plaisant. Si Afolia pouvait rougir, nul doute que ce serait le cas. Elle exprime quelques signes discrets de gêne typique de sa race, indiscernable pour un humain ou un azazel.

« Je vais vous laissez parler avec Souar. Y a moyen de faire parvenir un message à un orbackien depuis cette ville ? » demande-t-elle d'une petite voix.
« L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » de Victor Hugo

Avatar fait à partir d'une plus belle illustration (auteur : Sedeptra) ; Ma couleur est #408000

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par Eloa » 04 Août 2015, 15:03

Afolia

L'oiseau cligne plusieurs fois des yeux et finit par hausser les épaules. Il ne faisait que proposer une chambre et le fait que tu changes d'avis en peu de temps le laisse un brin perplexe. Lek sait qu'il ne peut pas te forcer à rester ni te forcer à accepter son signe d'apprenti, mais quelque part, il se sent perturber que tu refuses une chambre propre, gratuite, alors qu'il est presque impossible de loger en ville plus de deux nuits de suite sans se retrouver un peu à court.

Très bien, je vais au moins le prévenir que vous... y réfléchissez. Pour ce qui est de joindre Orback.... Souar connait peut-être un mage capable de vous fournir un moyen de communication.

L'Eiler appelle son ami qui semble être sortit et soupire. Il commence à farfouiller dans une pile de papier, cherchant apparemment le nom de quelqu'un pouvant t'aider. Il en sort un feuillet où une écriture délicate a apposé un nom et te le tend.

Elle devrait pouvoir vous aider. C'est une Souffrance réputée.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 37
Inscription : 21 Octobre 2014, 14:48
Localisation : La ville érudite
Argent: 250.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par La Bouquineuse » 09 Août 2015, 16:12

Afolia, post 28

« Merci, je vais la voir tout de suite. On ne sait jamais si elle a une solution qui prend du temps. Vous la connaissez ? »

L'eiler se méfie des Souffrances et des Oubliées mais n'en ayant jamais rencontrées, ce n'est qu'un préjugé au final.
Dernière édition par La Bouquineuse le 11 Novembre 2015, 17:39, édité 1 fois.
« L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » de Victor Hugo

Avatar fait à partir d'une plus belle illustration (auteur : Sedeptra) ; Ma couleur est #408000

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par Eloa » 07 Novembre 2015, 11:21

Afolia

L'oiseau hoche la tête, il peut comprendre qu'en plus de tomber dans une ville inconnue, rencontrer des gens sur base des dires d'un autre inconnu peut être un peu rebutant. Pourtant, il a confiance en cette souffrance et il n'hésite pas à montrer cette confiance.

C'est une femme très sérieuse, elle est digne de confiance. Je vais vous donner une clé pour quand vous déciderez de rentrer, je ne sais pas pour combien de temps elle pourrait en avoir et il faut de toute façon que vous dormiez. Et ici, dormir dehors n'est pas une brillante idée avec les quelques scientifiques fous qui visent tout ce qui ressemble de très ou de loin à un oiseaux et les expériences qui ratent...

Il grimace et claque du bec, songeant probablement à un événement similaire qui lui est arrivé à lui ou à un proche et secoue la tête. Il tire sur un levier et une machine se met en route dans la pièce d'à côté, sans doute l'atelier mécanique et il s'engouffre par la minuscule porte. Il te fait signe de le suivre si le coeur t'en dis et regarde l'acier chauffer alors qu'il résout une sorte de casse tête. Finalement, il émet un claquement de bec heureux et le casse tête en métal donne un moule de clé qu'il dispose sous l'appareil en attendant qu'il se remplisse du métal chaud et rougeoyant.

Je pourrais teinter votre clé si vous voulez, du vert de vos plumes par exemple...
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 37
Inscription : 21 Octobre 2014, 14:48
Localisation : La ville érudite
Argent: 250.00 Pièces d'or

Re: Val'Hyar

Message par La Bouquineuse » 11 Novembre 2015, 19:06

Afolia, post 29

Afolia ne sera convaincue du « sérieux » de la Souffrance et de ses éventuelles autres qualités qu'une fois face à elle. Elle se retient de le dire. Lek a beau se montrer serviable depuis qu'elle le connait, ce n'est qu'une journée.
Lek s'engouffre dans une porte à peine aux dimensions des eilers, malgré ça, Afolia le suit, curieuse. Elle comprend vite qu'il s'apprête à forger la clé dont elle aura besoin plus tard. N'ayant pas l'habitude des forges, elle le regarde faire son moulage en silence.
« Je pourrais teinter votre clé si vous voulez, du vert de vos plumes par exemple...
- Le vert n'est pas ma couleur préférée, dit tranquillement Afolia. Peu importe, amusez-vous avec la teinture que vous voulez tant que la clé fonctionne et ne fait pas des trucs magiques incontrôlables. … Il n'y a pas d'effet secondaire, n'est-ce pas ? »

N'ayant aucune expérience en fusion de métal, Afolia part du principe que la teinture est magique de façon arbitraire parce que tout de même elle ne voit pas souvent d'alliage coloré de façon artificielle.
« L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas. » de Victor Hugo

Avatar fait à partir d'une plus belle illustration (auteur : Sedeptra) ; Ma couleur est #408000

Précédent

Retour vers Caraén, le sud sauvage

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 curieux