Le monde de Ptalyn - Consulter le sujet - Le désert
Messages sans réponse    Consulter les sujets actifs

   

Un endroit tout au sud où la chaleur est plus exotique qu'insupportable. Les humains y ont la peau plus sombre et les yeux très clairs, allant parfois jusqu'au blanc. Dans ces contrées arides, il n'est pas rares de se perdre dans les déserts, les villes sont somptueuses et on y voit encore des chamans et plusieurs tribus nomades.
Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Eloa » 20 Avril 2015, 15:18

Solnorr

Nourry hoche la tête pensivement, un maigre sourire se peint sur son visage, curieux mélange de tristesse et de soulagement.

Tu ne pourras plus jamais mourir, à moins que tu ne sois laissé. Mais très bien, je respecte ton choix.

La coupe se transforme en statuette, une silhouette en cape qui porte un énorme marteau. Nourry la désigne du doigt et passe un moment à la regarder avant de secouer la tête.

Voici la représentation la plus connue de Mencka. La déesse de la mort, comme tu le sais. Elle se choisit parfois des personnes. C'est assez difficile à expliquer, mais pour mourir, tu dois pouvoir passer et c'est Mencka qui t'offre ce passage. Ou pas.

Il semble réfléchir à ses mots encore une fois, et change la statue en corne pour y piocher un fruit.

Tu fais partis des immortels enfermés. Enfin tu n'es pas exactement enfermé à proprement parlé, mais tu es enfermé dans ton propre corps, tu ne peux pas mourir. Mencka permets parfois à certains de ses immortels de vieillir, mais les humains finissent pas dépérir passé un certains âge, alors elle t'a presque figé dans le temps avec l'aide de Tencka.

Le dieu soupire, la déesse qui tape du pied par terre y est sans doute pour quelque chose.

On ne révèle pas nos secrets aux mortels.

Parfait, ça tombe bien, grâce à vos idioties, il ne l'est plus.

Le dieu de l'abondance récupère sa corne et grommelle en ramassant ses affaires avant de se tourner vers toi.

Courage, tu vas en avoir besoin.

La déesse, sans doute Tencka vu qu'elle ne porte aucune cape noire et ne possède rien. Elle est d'ailleurs assez peu vêtue, une simple robe blanche qui laisse entrevoir sa peau bronzée.

J'aime bien cette apparence... Bon, à nous deux, pourquoi avais-tu tant besoin de connaître le secret de ton immortalité ? Les cadeaux des dieux ne sont pas assez beaux pour toi petit ingrat d'humain ?
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 113
Inscription : 11 Juin 2013, 17:34
Argent: 398.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Solnorr » 06 Mai 2015, 10:22

J'aime bien cette apparence... Bon, à nous deux, pourquoi avais-tu tant besoin de connaître le secret de ton immortalité ? Les cadeaux des dieux ne sont pas assez beaux pour toi petit ingrat d'humain ?
Solnorr n'écouta pas tout de suite la déesse, occupé à détailler sa silhouette apparente sous son vêtement. Elle était belle, ça on ne pouvait lui enlever... Heureusement d'ailleurs. Une déesse moche, Ce serait un comble !
Bref, elle venait de poser une question et au vu de son expression elle n'était pas très contente... il fallait sans plus tarder que Solnorr décroche son regard de cette merveilleuse femme et qu'il lui réponde. Après un temps pour retrouver la question écoutée inconsciemment il réfléchit encore un peu avant de finir par répondre posément :
Ça, chère déesse c'est une question rhétorique, ou ça y ressemble. Je veux dire, un humain peut avoir multiples raisons de se demander pourquoi il ne meurt pas. La première peut être pour éviter de perdre cette immortalité, une autre peut être pour comprendre sa malédiction et il en existe surement d'autres auxquelles je ne pense pas ici. Et Soit dit en passant, l'Immortalité peut être un très beau cadeau de votre point de vue, mais n'oubliez pas que les humains ne sont pas fais pour vivre éternellement. Leur mode de pensée est basé sur la longueur de leur vie et l'adaptation à l'idée de l'immortalité est souvent très douloureuse. Imaginez que vous voyez tous vos proches mourir, vous enterrez vos enfants et vos petits enfants, et en fait toute votre famille excepté vous mourra un jour. Je trouve pour ma part ce point de vue plus réaliste et particulièrement cruel.
Là Solnorr s'arrêta et leva très lentement la tête vers le visage de la déesse alors qu'une peur grandissante montait dans son ventre. Il était allé très loin -trop loin ?-. Il avait oublié dans sa tirade qu'il parlait à une déesse et avait fait des reproches à une personne qui pouvait le tuer d'une seule pensée.
Il commença à trembler dans un balbutiement d'excuses en baissant la tête vers les pieds de la déesse bronzée. Dire qu'il ne savait plus où se mettre serait un euphémisme, s'il avait pu se téléporter ou disparaitre, le vieux voyageur l'aurait sûrement fait.
__.~°~oOo~°~.__
Image
Solnorr Le Vagabond #800000
Image

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Eloa » 08 Mai 2015, 10:30

Solnorr

La déesse croise les bras et hausse un sourcil interrogateur avant de soupirer et de se baisser pour attraper ton menton et le redresser. Quand vos yeux se croisent, les siens deviennent légèrement ambré et elle passe un doigt sous ton menton avant de te lâcher.

Ta ta ta jeune impudent. Je te signale que ton immortalité est là à raison. Nous ne jouons pas avec vos vies. Quant à la perte d'être chers, tu t'avances beaucoup avec le peu de choses que tu sais de notre peuple.

Elle soupire et s'installe sur tes genoux avec un naturel et un culot rarement égalé au court de ta longue vie.

Tu sais, même les dieux peuvent se sentir seuls de temps à autre. Nous ne sommes pas tous mariés, certains sont même de véritables ermites que même moi je n'ai pas vu depuis des siècles. Prends Brââm par exemple. Personne ne l'a vu depuis très longtemps. Et le glaçon géant là, tu crois qu'elle serait sortie de sa léthargie pour venir prendre le thé ? N'y compte pas.

Ton calvaire devrait prendre fin bientôt. Si du moins nous estimons que tu mérites ton arrêt étant donné que tu as ignoré les avertissements de ce bon vieux Nourry.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 113
Inscription : 11 Juin 2013, 17:34
Argent: 398.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Solnorr » 03 Juin 2015, 12:29

Ta ta ta jeune impudent. Je te signale que ton immortalité est là à raison. Nous ne jouons pas avec vos vies. Quant à la perte d'être chers, tu t'avances beaucoup avec le peu de choses que tu sais de notre peuple.
Solnorr n'écouta pas franchement et à vrai dire la seule chose dont il se souvint de ces phrases est qu'il avait été choisit, en quelque sorte. Tout le reste de son attention était accaparée par cette déesse qui venait de s’assoir sur ses genoux après qu'il eut put contempler ses magnifiques yeux. Le vieil homme ne se souvenait pas d'en avoir vu de plus beaux et c'est peu dire qu'il fut sous le charme de cette si belle femme.

Tu sais, même les dieux peuvent se sentir seuls de temps à autre. Nous ne sommes pas tous mariés, certains sont même de véritables ermites que même moi je n'ai pas vu depuis des siècles. Prends Brââm par exemple. Personne ne l'a vu depuis très longtemps. Et le glaçon géant là, tu crois qu'elle serait sortie de sa léthargie pour venir prendre le thé ? N'y compte pas.

Ton calvaire devrait prendre fin bientôt. Si du moins nous estimons que tu mérites ton arrêt étant donné que tu as ignoré les avertissements de ce bon vieux Nourry.

Il n'écoutait plus.
La seule question qui lui venait à l'esprit était de savoir s'il avait le droit de ne serais-ce que poser ses mains sur cette superbe femme qui papotait sur ses genoux et dont les belles jambes chocolat le narguaient, sortant de sous sa grande robe blanche si douce.
Là la déesse s'arrêta de parler pendant quelques secondes et Solnorr se souvint qu'il avait une question, revenant d'un seul coup à la réalité il demanda simplement :
Mais chère déesse, Vous avez dit que vous m'aviez choisit, c'est ça ? Pourquoi moi plus qu'un autre ?

Le vieux voyageur avait posé cette question en relevant légèrement la tête vers le visage de la déesse qui le dominait légèrement tandis qu'il ne savait franchement où poser ses mains sans ni toucher la déesse ni se pencher trop en arrière et alors prendre une pose des plus ridicules.
Habituellement lorsqu'un adulte s'assoie sur vos genoux c'est que vous êtes proche de lui, et qu'il cherche votre proximité, mais là... est-ce vraiment raisonnable pour un mortel de faire un câlin à une déesse ?

Le pauvre Solnorr se posait beaucoup trop de questions sur le pourquoi du comment de la proximité inhabituelle qu'il avait avec cette femme dont il ne vanterai jamais assez la beauté et le vieil homme en oubliait presque qu'en l'espace d'une petite heure, voir moins, il avait rencontré aujourd'hui deux dieux.
__.~°~oOo~°~.__
Image
Solnorr Le Vagabond #800000
Image

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Eloa » 06 Juin 2015, 11:47

Solnorr

Tencka soupira tout en réfléchissant à la question, c'était assez étrange pour un humain de demander pourquoi. Souvent ils étaient simplement heureux d'avoir été choisi et en profitait.

Mencka et moi en avons beaucoup discuté. Tu a vécu à une époque où une grande partie de la population a été décimé par une épidémie. Nous n'arrivions pas à l'éradiquer alors nous avons trouver d'autres moyens de faire subsister ce monde, nous y avons amener nos lois, nos pouvoir et nos volontés.

La déesse passe un bras autour de ton cou pour se stabiliser, elle semble un peu perdue dans des souvenirs surannés et elle finit par souffler.

Je déteste les humains. Enfin la plupart d'entre eux. Ils s'imaginent que leur vie de mortel est misérable et je ne compte plus ceux que j'ai vu amasser des richesses dont ils ne savaient que faire après leur mort. J'ai parfois l'impression que vous voyez les dieux comme des êtres suprêmes, des modèles à suivre.

Elle semble soudain malheureuse et blessée, une ombre passe dans ses yeux à mi-chemin entre la colère et le désespoir. Elle est déjà loin dans ses pensées quand son corps commence à disparaître, l'emmenant vers une autre contrée.

Je savais que tu en souffrirais. J'ai voulu me venger des hommes. Je regrette, mais nous avons besoin de toi.

Et elle disparaît totalement, te laissant seul dans une cave de sable.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 113
Inscription : 11 Juin 2013, 17:34
Argent: 398.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Solnorr » 06 Juillet 2015, 09:59

Et voilà qu'elle passait son bras autour du cou de notre voyageur.
Là encore il n'écoutait que d'une oreille distraite car le pauvre vieil homme était beaucoup plus tracassé par la réaction, certes biologique et tout à fait normale, qu'engendrait cette jolie Tencka chez lui. Il se prit à se demander depuis combien de temps il avait réellement enlacé une femme qu'il aimait et se sermonna intérieurement pour se changer les idées. Ce que dit une déesse ne peut être qu'intéressant et il fallait qu'il écoute ! En espérant tout de même qu'elle ne s'inquiète pas de cette protubérance bien mal-t-à propos.
Je déteste les humains. Enfin la plupart d'entre eux. Ils s'imaginent que leur vie de mortel est misérable et je ne compte plus ceux que j'ai vu amasser des richesses dont ils ne savaient que faire après leur mort. J'ai parfois l'impression que vous voyez les dieux comme des êtres suprêmes, des modèles à suivre.
Je savais que tu en souffrirais. J'ai voulu me venger des hommes. Je regrette, mais nous avons besoin de toi.

Et voilà qu'elle disparaît sans vraiment répondre à mes questions en fait...
Le voyageur se retrouva seul dans une grotte de sable sombre, très sombre. C'est à tâtons qu'il dut retrouver la lumière fulgurante qui descendait de l'escalier qui l'avait mené dans les entrailles de la terre pour finalement le remonter et se retrouver totalement éblouit par un soleil de plomb.
Il n'était pas encore midi, combien de temps était-il resté là-dedans ?
Il retrouva en tout cas son cheval un peu plus loin, broutant tranquillement, comme toujours, puis ressortit son calepin pour noter ce qui venait de se passer.
Il se retourna alors vers le trou de l'escalier et se demanda s'il n'avait pas rêvé tout ce qu'il venait de vivre. Son seul témoin était se trou béant dans le sable qui lui affirmait que tout était réel... Mais le doute était permis, surtout pour un homme dont la mémoire ne tient que dans un calepin de voyage et une pseudo encyclopédie.
Il repensa à cette merveilleuse femme basanée qui l'avait mit dans tout ses émois et ce fus d'ailleurs par là qu'il commença sont compte rendu dans son petit bouquin :
"Aujourd'hui, j'ai rencontré une déesse.
Dame ravissante, espiègle et tentatrice.
J'ai aussi rencontré un dieu.
La Corne Abondante, jovial et bon vivant."

Il s'arrêta là en se demandant ce qu'il allait faire maintenant, il avait dit qu'il partirait pour les Portes du Monde, mais il devait d'abord se préparer et déjà trouver où sont ces fameuses portes.
Si la famille qu'il avait rencontré il y a quelques temps était encore là, il irait leur poser quelques questions, sinon il irait à la capitale.
__.~°~oOo~°~.__
Image
Solnorr Le Vagabond #800000
Image

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Eloa » 14 Juillet 2015, 23:59

Solnorr

Le désert semble calme et pourtant plein de vie. Un petit lézard te file entre le jambes et passe dans le trou ou s'engouffre le sable entraîné par le petit vent qui se lève. Si tout s'est réellement passé, il n'en restera bientôt plus aucune trace puisque le sable finira par refermer ce trou.

Un peu plus loin un sifflement se fait entendre, c'est probablement le nouveau train qui prend ses fonctions. Quoi que tu décides de faire, ce train peut t'emmener n'importe où avec ton cheval. Il y a aussi la possibilité de marcher à travers le désert, sans eau ni nourriture à moins de retourner vers l'Oasis des Laoumfa pour faire le pleins.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 113
Inscription : 11 Juin 2013, 17:34
Argent: 398.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Solnorr » 17 Juillet 2015, 13:09

Le vieux voyageur ne réalisait pas encore tout à a fait de son expérience unique passée. Il avait tout de même vu deux dieux et pensait que peu d'hommes sur cette terre avait eut la même chance. Sans s'en venter véritablement et pendant qu'il allait détacher son cheval il se demandait surtout pourquoi lui était l'élu plus qu'un autre. Bien que ça lui soit utile depuis maintenant pas mal d'années, vivre normalement aurait pu lui permettre d'éviter pas mal de souffrances.
Une autre chose le tracassait aussi un peu mais sa pensée fut coupée à ce moment là par le sifflet lointain du train.

Eh bien, qu'est-ce que tu en dis toi ? Demanda Solnorr à son cheval qui mâchait déjà le peu de brindille d'herbe trouvée au sol pour continuer son éternel repas d'herbivore.
BRrrrFFFrr La bête renâcla et souffla ensuite en secouant tranquillement la tête, cherchant distraitement d'autre herbes. Très bien, on ira par le train gros fainéant. L'animal de bât lui répondit d'une pression du museau sur le bras, toujours mâchant.

C'est en route vers la gare qu'il reprit son court de pensée en feuilletant son calepin.
Tencka et son amie la déesse de la mort l'avait choisit, comme elle l'avait avoué précédemment. Pourquoi faire ? La déesse avait dit qu'elles avaient besoin de lui, lui Solnorr, le père de famille banal.
Que voulaient-elles qu'il fasse ? Il n'avait pas eut le temps de le demander à sa ravissante interlocutrice qu'elle avait déjà disparue. A vrai dire il avait mille-et-une questions à poser à cette déesse, s'il la revoyait.
Peu importe pour l'instant, Solnorr tu es dans un désert seul et sans grands vivres.

Il irait à la capitale par ce train et s'il ne voulait pas le rater il devait se dépêcher un peu.
Brenwulf ! Allez vieux glouton, avance !
A ces mots le cheval partit au trot en ruminant et Solnorr fini par courir derrière son compagnon de voyage à quatre pattes.
Ils arrivaient en vue de la gare Quai 9 Trois quart.
__.~°~oOo~°~.__
Image
Solnorr Le Vagabond #800000
Image

Patronne
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1337
Inscription : 28 Mai 2013, 18:59
Localisation : Dans Ptalyn... et d'humeur sadique <3
Argent: 34,652.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Eloa » 07 Novembre 2015, 11:09

Une fois à la gare, peu de temps pour songer, ton cheval est embarqué presque sans te demander ton avis par les garçons de gare. Le contrôleur arrive vers toi avec un demi-sourire et te donne un billet. Un oeil attentif reconnaîtra le dieu de l'abondance, Nourry, qui une fois remonté dans le train a mystérieusement disparu, ne te laissant qu'un billet de train.

- "EN TRAIN TOUT LE MONDE"

Le contrôleur voit ton billet et te pousse vers le wagon, t'expliquant à demi que le temps presse pour ne pas prendre de retard, qu'il n'a pas envie d'être le dernier arrivé et il sonne le départ avec sa cloche tout en accompagnant cela d'un grand cri.
I was an atheist until I realized He was God <3

Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Messages : 113
Inscription : 11 Juin 2013, 17:34
Argent: 398.00 Pièces d'or

Re: Le désert

Message par Solnorr » 13 Novembre 2015, 22:29

Après avoir installé son cheval et vérifié ses affaires, Solnorr monta dans le train vers la capitale : Eroïn.

Il avait passé un peu de temps dans le désert ces derniers temps, seul ou presque, et la compagnie des gens du train lui rappela l'activité d'une ville. Le wagon vivait un peu, à sa manière. Une enfant racontant des histoires à sa poupée ici, là un vieillard ronflant dans ses poils blancs vibrants au rythme de la respiration, un couple richement habillé bavardant à voix basse à côté de leur fils, un jeune homme à l'air maussade, presque triste, ne pouvant renier son père.
Et lui, Solnorr, assis un peu à l'écart non loin des portes donnant sur la voie. Il avait ses affaires comme d'habitude : un sac à dos avec de quoi camper, un grand manteau-cape lâche, son calepin et de quoi écrire, et du sable. Il arborait des cheveux assez longs pour un homme à la trentaine passée, cheveux noirs assez crépus à cause du désert, et une barbe taillée mais fournie prolongeant sa pilosité du haut vers le bas de son visage.

Il n'avait plus qu'à attendre d'être arrivé. Pourquoi ne pas dormir ? Cela éviterai de perdre ce temps précieux.


Prochain post à Eroïn si Eloa est d'accord ^^.
__.~°~oOo~°~.__
Image
Solnorr Le Vagabond #800000
Image

PrécédentSuivant

Retour vers Caraén, le sud sauvage

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 curieux